CONSTRUCTEURS

ART & TRADITIONS MEDITERRANEE
_MAISONS FRANCE CONFORT
MAISONS PUNCH
VILLA SPEOS

JUILLET 2018

ThinkstockPhotos-627279764-web

RT 2020 : cap sur la maison à énergie positive

RT 2020, quelles conséquences pour la construction de ma maison ?

Nous y sommes ! Après en avoir longtemps rêvé : l’ère de la maison positive est bien là, et les constructeurs de maisons sont sur le pont !

Nous sommes loin de l’époque où aucune exigence ne s’appliquait à la consommation thermique des maisons… La RT 2020 faisant suite aux durcissements progressifs des réglementations thermiques qui se sont succédées depuis 1974, va mettre en œuvre le concept de bâtiment à énergie positive et sera obligatoire pour toutes les constructions neuves dès fin 2020. 

Beaucoup craignent le surcoût de la construction. Qu’en est-il vraiment ?

Les questions sont nombreuses : Quels sont les éléments constitutifs d’une maison positive ? Quel est le prix moyen de construction au m2 ?

Décryptage avec Vaucluse Village.

RT 2020 : une norme exigeante et complexe

Dans la suite logique des bâtiments très économes en énergie, voire autonomes, les bâtiments à énergie positive (BEPOS) sont des bâtiments qui produisent plus d’énergie (chaleur, électricité) qu’ils n’en consomment ! La RT 2020 remplacera la RT 2012, en vigueur depuis le 1er janvier 2013, qui visait à diviser par 3 la consommation énergétique des nouvelles constructions.

En clair, il s’agit d’élargir toujours plus le champ d’action et de miser sur un écosystème autonome produisant et recyclant son énergie, avec un niveau très élevé d’exigences sur la ventilation, l’isolation, le vitrage, des appareils ménagers peu énergivores, et sur un fort taux d’équipement en moyens de production énergétique par rapport aux besoins en énergie.

L’excédent d’énergie dégagé sera auto-consommé ou renvoyé au réseau électrique public.

Normes RT 2012 et RT 2020 : quelles différences ?

Une maison RT 2012, 4 fois plus économe qu’une maison RT 2005, permettait déjà dans le sud de la France d’obtenir moins de 100 € de chauffage par an, avec une maison très confortable à la température douce et constante. Avec la RT 2020, les besoins énergétiques sont 20% inférieurs aux constructions RT 2012.

Alors que la RT 2012 fixe comme objectif une consommation énergétique maximale de 50kWh par m2 par an pour les constructions neuves, en limitant le chauffage, la climatisation, l’éclairage, l’eau chaude sanitaire et la ventilation, la RT 2020 ajoute à ses exigences jusqu’au cycle de vie des matériaux et aux conditions de fabrication des équipements !

Elle intègre également des critères basés sur le bien-être des habitants.

Principes de la RT 2012

  • Limite de dépense énergétique fixée à une consommation énergétique maximale de 50kWh par m2 par an pour les constructions neuves, adaptée selon les zones climatiques, l’altitude.

  • Obligation d’équiper la maison de systèmes faisant appel à une source d’énergie renouvelable. Ex : pompe à chaleur, panneaux photovoltaïques, etc.

  • Performance du bâti : apports solaires, isolation, surface et qualité du vitrage (surface supérieure à 1/6 ème de la surface habitable), éclairage naturel, etc.

  • Performance des équipements : chauffage, production d’eau chaude sanitaire, ventilateurs, pompes, éclairage, etc.

  • Etanchéité à l’air, température intérieure en été

  • Utilisation de matériaux écologiques

Principes de la RT 2020

  • Production d’énergie supérieure à la consommation. Une maison qui doit dépasser ses besoins énergétiques grâce à la production d’énergies renouvelables.

  • Une maison à énergie positive reprend les principes de la maison passive, avec plus de performance, en y ajoutant des éléments de productions énergétiques : ventilation avec la récupération de chaleur sur l’air vicié, isolation thermique accrue, captation efficace de l’énergie solaire de façon passive, fenêtres de haute qualité, limitation des consommations énergétiques des appareils ménagers, récupération des eaux pluviales, géothermie, pompe à chaleur air/eau, domotique…

  • La qualité de l’air intérieur et l’isolation phonique

  • Rétention et propagation de la chaleur. Les murs, toits, fenêtres interviennent dans l’accumulation et la restitution de la chaleur ou dans la production d’électricité. Le surplus d’énergie produit s’appuie sur des principes bioclimatiques et constructifs mais aussi par le comportement des habitants qui vont limiter leur consommation.

  • Suppression des ponts thermiques

  • Utilisation de matériaux écologiques

Démarche collective et retour d’expérience

Préparer la RT 2020 nécessite échange et collaboration de tous les acteurs de la construction.

Le législateur a donc mis en place un observatoire sur un an et demi (jusqu’en mars 2019), qui invite les constructeurs à réaliser des bilans carbones conformément au référentiel « Énergie – Carbone ». Ces expérimentations sont destinées à évaluer la faisabilité technique, le surcoût, identifier des exigences difficiles voire même impossible à atteindre, et ainsi enrichir la base de données visant à calibrer les normes qui devront être appliquées avec la future réglementation.

Toutes les simulations collectées relèvent de démarches volontaires de la part des constructeurs.

Un coût plus élevé vite amorti

Une maison RT 2020 sera construite avec des techniques nécessitant une main d’œuvre spécialisée au savoir-faire complexe (aspects techniques et réglementaires) et des matériaux à haute performance plus chers que la moyenne.

Compter pour une maison de 100 m2 un surcoût de environ 10 000 euros. On évalue un surcoût moyen de 5% à 10% par rapport à une maison classique.

Un investissement vite rentabilisé et la possibilité de bénéficier de multiples aides financières publiques, aides des collectivités locales, et avantages fiscaux.

Egalement, une maison RT 2020 en cas de revente sera bien mieux cotée qu’une maison traditionnelle non certifiée RT 2020, malgré des prestations ou un emplacement de qualité.

Bousculée par les défis environnementaux et les enjeux économiques (flambée des prix de l’énergie et impact des gaz à effet de serre), la maison poursuit sa mue vers l’indépendance énergétique.

Nous ne pouvons que nous réjouir de ce nouveau modèle constructif, auquel les constructeurs se préparent depuis plusieurs années, qui conjugue logique de maîtrise des ressources avec des équipements ultra-performants, et confort de vie amélioré au quotidien.

CONSTRUCTEURS

ART & TRADITIONS MEDITERRANEE
_MAISONS FRANCE CONFORT
MAISONS PUNCH
VILLA SPEOS