CONSTRUCTEURS

ART & TRADITIONS MEDITERRANEE
_MAISONS FRANCE CONFORT
MAISONS PUNCH
VILLA SPEOS

Décembre 2016

Bricklayer putting down another row of bricks in site

Les matériaux nouvelle génération

Le monde du bâtiment évolue, et les nouvelles technologies proposent des matériaux plus performants, plus économiques et plus respectueux de l’environnement.

 

Pour les murs : environnement, résistance et durabilité

Technibloc®, l’atout environnement

Le Technibloc® est révolutionnaire : il s’agit d’un bloc béton posé à la colle (mortier colle) à l’aide d’un rouleau applicateur, avec une rentabilité de 30 % supérieure à une pose traditionnelle.

Il est composé d’éléments naturels et 100 % recyclable (par broyage) :

  • 87% de sable et de graviers ;

  • 7% de ciment ;

  • 6% d’eau.

Sa réalisation ne nécessite aucune cuisson ni traitement chimique. La finesse de ses joints diminue les risques d’infiltration d’eau, offre une finition parfaite et une bonne homogénéité du mur.

Ce matériau répond à la démarche HQE (haute qualité environnementale), en limitant l’impact de la construction sur l’environnement. L’utilisation du Technibloc® permet une meilleure gestion de l’eau et des différentes énergies dépensées sur les chantiers : 95 % des cas de figures des blocs sont disponibles sans faire de coupe, grâce à une gamme d’accessoires variée:

  • plancher ouverture ;

  • demi-angle ou demi-plateau ;

  • modules ;

  • linteau

  • plancher 9 alvéoles ;

  • angle ou double angle sécable ;

  • tableau ou demi-tableau.

De plus, la palettisation se présente sans housse et les palettes sont recyclées.

L’un des nombreux avantages du Technibloc® est sa ventilation verticale et horizontale, ce qui permet un séchage plus rapide pendant l’élévation des murs. Il est également un gage de sécurité avec sa garantie coupe-feu 3 heures et pare-flammes 4 heures.

Le Technibloc® est donc un allié en béton pour la construction de votre maison individuelle.

Béton filtré à haute performance (BFUP), la résistance au temps

Ce matériau à structure micrométrique présente la particularité d’être ultra-performant. Il est composé de granulats de faible dimension, de fibres (métalliques, polymères ou minérales) et d’adjuvants (superplastifiants).

Sa composition et sa densité  lui assurent une grande résistance (en compression et en traction) et une durabilité exceptionnelle. Sa teneur en eau est très faible, ce qui permet un empilement granulaire optimal et donc une très faible perméabilité.

Pour l’isolation : qualité thermique assurée

Isolation sous vide, la nouvelle génération d’isolants

Les panneaux d’isolation sous vide sont constitués d’un noyau poreux contenant du vide, entouré de films en aluminium composés d’éléments réfléchissants, ce qui les rend presque totalement imperméables. Les composantes des panneaux d’isolants sous vide bloquent à la fois la conduction et le rayonnement, réduisant au maximum la conductivité.

Ultra-minces et d’une qualité thermique exceptionnelle, les panneaux d ‘isolants sous vide, peu industrialisés, sont 5 fois plus performants qu’un isolant classique. Ces matériaux, d’une très grande finesse, sont dotés d’une faible conductivité thermique (coefficient de conductivité thermique compris entre 0,0042 et 0,0052 W/m.k). Ils sont également perméables à la vapeur d’eau et présentent un bilan énergétique très satisfaisant. L’isolation par l’intérieur permet un gain de superficie habitable de 5 % à 10 %.

Aérogel, la nanotechnologie au service du bâtiment

L’aérogel, issu de la nanotechnologie, présente une microstrucure dendritique d’une extrême légèreté. Cet isolant est composé de particules sphériques groupées et qui forment une structure tridimentionnelle poreuse. Ces particules sont constituées à 99,8 % d’air, après que la composante liquide du gel ait été remplacée par du gaz.

Les capacités thermiques et acoustiques de l’aérogel sont exceptionnelles, son principe permet même de bloquer presque totalement la transmission de la chaleur, grâce au maillage très dense de sa structure. Ce matériau est 3 fois plus isolant que la laine de verre, tout en étant non toxique et extrêmement résistant à la chaleur (jusqu’à 200° C) et à la compression (jusqu’à 2 000 fois son poids).

L’aérogel est composé de silice, de métal, ou de carbone.

Soucieux de l’environnement, il est composé de matériaux recyclables.

Les briques : place à la nouvelle génération

CLIMAmur®, l’isolation optimale

La brique CLIMAmur® est composée de terre cuite et formée d’alvéoles verticales remplies de bandes de laine de roche. Son assemblage à sec ou  à mortier à joint mince lui procure une facilité et une rapidité de pose. Ces particularités font de cette brique un excellent matériau incombustible, étanche et respectueux de l’environnement pour les murs porteurs et non porteurs.

Ses performances en matière d’isolation sont dues à sa haute inertie thermique, caractéristique de sa fonction auto-isolante.

Calibric®,la performance et la résistance dans une brique

Tout comme CLIMAmur®, Calibric® est une brique en terre cuite, 100% minérale et naturelle. Elle garantie donc une excellente étanchéité et l’absence de moisissure sur les murs, même par temps humide.

Sa structure à pose collée avec un joint mince permet d’éviter le recours à des équipements coûteux.

Les atouts majeurs de ce matériau sont sa performance et sa résistance thermique élevées (R: 1,45m2. K/W). La brique Calibric® est 6 fois plus isolante que le bloc béton.

En outre, sa mécanique ultra-perfomante est le gage d’une véritable durabilité du bâti.

Répondant aux exigences de la RT 2012, les briques nouvelle génération sont la garantie de maisons mieux isolées, offrant un plus grand confort et des économies d’énergie considérables.

Les matériaux innovants

Matériaux à changement de phase (MCP)

À une certaine température, tout matériau a la capacité de changer d’état physique (solide à liquide et inversement). Le transfert thermique peut se faire par chaleur sensible (CS) ou chaleur latente (CL). C’est cette chaleur latente que stockent les matériaux, pour la restituer ou l’absorber lors du changement d’état, sous l’effet de la hausse de la température, sous forme de fusion ou de solidification.

Les matériaux à changement de phase ont trois fonctionnalités :

– stocker la chaleur ;

– conserver au froid ;

– conserver au chaud.

Ils sont donc utilisés dans l’isolation, la climatisation ou le chauffage, et le stockage de l’énergie thermique. On trouve ces matériaux dans certains enduits, plaques de plâtre, isolants, etc.

Leur principal avantage est l’économie d’énergie et la régulation de la température de votre maison.

Nanomatériaux

Issus de la nanotechnologie, les nanomatériaux ont pour propriété principale leur taille et leur structure nanométriques.

La particularité des nanomatériaux leur confère une résistance ultra performante. Ils se présentent sous la forme de billes d’un diamètre de 0,2 micromètres (100 fois plus petites que les graines de ciment).

Leur utilisation permet d’améliorer les fonctionnalités de certains matériaux :

– pour les peintures intérieures et de façade, ils possèdent des caractéristiques antifongiques et d’auto-nettoyage, grâce à l’ajout du nanoargent ou photocatalyse et activation d’oxygène ;

– pour les revêtements, ils offrent une meilleure résistance aux rayures grâce aux additifs à l’oxyde d’aluminium ;

– au niveau sécurité, ils entrent dans la composition de matériaux retardateur de feu.

Pour votre projet de construction de maison individuelle, les professionnels de Vaucluse Village sont à votre disposition pour vous exposer les innovations technologiques les plus adaptées.

CONSTRUCTEURS

ART & TRADITIONS MEDITERRANEE
_MAISONS FRANCE CONFORT
MAISONS PUNCH
VILLA SPEOS